Avec la pose de cette première pierre : Serigne Mountakha Mbacké matérialise le dernier volet des vœux de Cheikhoul Khadim

Le khalife général des ‘’Mourides’’, Serigne Mountakha Mbacké, a procédé, hier, à la pose de la première pierre du Complexe  Cheikh Ahmadoul Khadim (CCAK) pour l’éducation et la formation.Estimé à 37 milliards, l’ouvrage sera livré dans 24 mois. Ainsi, le guide de la Communauté ‘’mourides’’ vient de concrétiser l’un des derniers souhaits de Serigne Touba sur terre.

C’est sous un soleil de plomb et devant une marré humaine que le khalife général des ‘’Mourides’’ a lancé, hier, les travaux de l’Université de Touba. La récitation des versets coraniques et des ‘’xasida’’  a officialisé la cérémonie de  la pose de la première pierre, en présence du porte-parole de Serigne Mountakha Mbacké, Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khadr, du ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, Aly Ngouille Ndiaye, de son collègue de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Mary Teuw Niane, ainsi que d’autres autorités étatiques et religieuses.

Prenant la parole, le khalife général des «Mourides» a déclaré : «je prie pour qu’on termine les travaux ensemble. Et on souhaite l’accomplissement de cette mission sans faille. Exalter la grandeur de notre Seigneur est l’unique but de ce travail. Ça doit continuer, ainsi, jusqu’à la rencontre avec Serigne Touba au Paradis». Le khalife a terminé son speech dans une ambiance électrique, où  certains tombaient en transe, d’autres versaient de chaudes larmes.

Le projet de réalisation du CCAK vient de matérialiser le troisième  et dernier volet des vœux de Cheikhoul Khadim à savoir un Centre du Savoir.

«Fais de ma demeure, la Cité  bénie de Touba, une Cité de perfectionnement et de redressement, un Centre d’enseignement et d’instruction approfondi», a-t-il sollicité au Seigneur dans son poème intitulé ‘’Matlaboul fawzayni’’. En effet, les deux vœux,  à savoir le pèlerinage à La Mecque et la construction de la Grande Mosquée ont été réalisés par son deuxième khalife, Serigne Fallou Mbacké. Car, Serigne Touba était mis en Résidence surveillée.

Pour la réalisation de ce bijou qui va coûter 37 milliards de francs Cfa, le Saint homme a jeté son dévolu sur le Dahira Rawdu-r-Rayahin, en vue de réfléchir sur la forme de ladite Université et le contenu des Programmes.

Suite à des rencontres avec les intellectuels  sans distinction, les résultats des études dudit bijou ont été approuvés par le khalife.

L’Université de Touba  va être dotée de trois Unités de Formations et de Recherches (UFR). D’abord, l’UFR des Etudes islamiques et Arabes aura pour mission principale de délivrer les enseignements des Sciences religieuses (wolof, pulaar, sérére etc.) qui occuperont une place importante à côté de l’Arabe, de l’Anglais et du Français.

Ensuite, l’UFR des Technologies et des Métiers, dans laquelle seront enseignés des métiers émergents dont le pays et l’Afrique ont besoin pour se développer.

Et l’UFR des Sciences agronomiques et Technologies alimentaires entend accompagner le Sénégal dans le cadre de la modernisation de son agriculture pour aller vers l’autosuffisance alimentaire.

Toutefois, selon Mbaye Thiam, Directeur technique de  l’entreprise d’Abdou Lahad Ka, l’Université de Touba sera livrée dans 2 ans.

Mor Mbaye CISSE, Correspondant à Mbacké

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here