Discorde sur le Khalifat des « Thiantas » : le Magal de tous les dangers…

Les Thiantacounes vont célébrer leur premier Magal de Touba, post rappel à Dieu de leur guide moral Cheikh Béthio Thioune. Mais malheureusement, ce sera dans la division. C’est pourquoi l’Etat semble très préoccupé par les risques qui planent entre Ngabou et Janatoul Mahwa.

Deux (2) Calif pour un trône

Le grand Magal de Touba sera célébré le 17 octobre prochain, mais d’ores et déjà, des problèmes sécuritaires se posent. Notamment avec les deux (2) Magal que vont organiser séparément Serigne Saliou Thioune et Sokhna Aïda Diallo.

Risques d’affrontements

Pour éviter d’éventuels affrontements entre disciples, affiliés à ces deux (2) tendances opposées, le ministre de l’Intérieur a pris toutes les dispositions sécuritaires idoines. Surtout avec le risque réel de troubles en cas de rencontre entre disciples des deux camps.

Ngabou et Janatoul Mahwa sur les projecteurs

Sokhna Aïda Diallo, veuve de Cheikh Béthio Thioune, sera à Ngabou. Tandis que Serigne Saliou Thioune, fils aîné du défunt marabout, sera à Janatoul Mahwa où son père conviait ses inconditionnels à chaque édition, pour la célébration du grand Magal de Touba.

Dispositions ministérielles

D’ailleurs, Aly Ngouille Ndiaye s’est longuement entretenu avec Serigne Saliou Thioune sur les dispositions pratiques prises par l’État concernant l’organisation du Magal.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de