Etats-Unis : un grand mangeur de sushis infecté par un ver de 1,70 m de long

L’homme s’est présenté aux urgences avec le parasite, mort, dans un sac plastique.

Août 2017. Un homme se présente aux urgences de Fresno, en Californie (Etats-Unis), un sac plastique en main. Examiné par un urgentiste, il réclame un vermifuge. Face au scepticisme du médecin, il ouvre son sac et lui dévoile son contenu : un ver de près de 1,70 m, enroulé autour d’un rouleau de papier toilette.

Cette histoire, le docteur qui a traité ce patient, Kenny Banh, l’a racontée dans un podcast médical, «This won’t hurt a bit», et l’a détaillée au Guardian samedi. Le médecin affirme que l’homme infecté sentait «quelque chose remuer en lui, mais pensait que c’était des gaz».

Des mois dans son corps

Après plusieurs mois de dérangement, le malade est victime d’une diarrhée sanglante et voit ce qu’il pense être «un bout de son intestin» sortir de ses fesses. Mais en tirant dessus, il se rend compte que la chose remue et en déduit que c’est un ver. Le parasite n’a pas survécu au trajet jusqu’à l’hôpital.

Kenny Banh a interrogé son patient pour essayer de déterminer l’origine du ver. L’homme lui a expliqué manger des sushis presque quotidiennement et être particulièrement adepte de ceux avec du saumon cru.

Ses habitudes alimentaires sont probablement la cause de la présence de ce parasite. Plusieurs poissons consommés en Amérique du Nord sont susceptibles d’être porteurs des larves de vers. Pour éliminer le risque de contamination, ils doivent être théoriquement congelés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here