«Gilets jaunes»: Emmanuel Macron s’exprimera «en début de semaine»

A la veille d’une quatrième journée de mobilisation des « gilets jaunes » qui fait craindre de nouvelles violences, le président français est resté silencieux depuis le 1er novembre et il le restera encore ce week-end. Emmanuel Macron s’exprimera « en début de semaine prochaine ». C’est ce qu’annonce l’un de ses proches, le président de l’Assemblée nationale, Richard Ferrand.

Emmanuel Macron ne veut pas parler avant la journée de demain, samedi 8 décembre, pour « ne pas mettre d’huile sur le feu ». C’est ce qu’explique Richard Ferrand, dans cette déclaration faite à 5 heures du matin à l’AFP. Le président, dit-il, est « lucide sur le contexte ».

Aveu d’impuissance ?

Une justification qui sonne comme un aveu d’impuissance : une prise de parole du chef de l’Etat ne semble pas en ce moment de nature à apaiser la situation. Certains d’ailleurs – au sein même de la majorité – jugent que la parole du président est devenu trop inflammable, qu’il vaut mieux qu’il ne dise rien un certain temps.

Profond rejet

Car Emmanuel Macron fait l’objet d’un profond rejet par de nombreux « gilets jaunes » qui le jugent déconnecté, hautain, et arrogant. « Macron démission » scandent certains. La dernière prise de parole du président date de samedi dernier. Pas un mot depuis son retour d’Argentine.

Emmanuel Macron laisse son Premier ministre en première ligne, il prend ses distances pour tenter de rendre à nouveau sa parole audible. L’Elysée ne précise ni la date ni la forme de cette intervention.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here