Kédougou : la mortalité infantile atteint 68% et inquiète

La mortalité infantile qui ne cesse de croitre dans la région de Kédougou inquiète les autorités sanitaires. De 57% en 2017, le taux de mortalité des bébés qui naissent est passé à 68% en 2018. Suffisant pour les autorités sanitaires de tirer la sonnette d’alarme. Le médecin chef de district, Cheikh Sadidou Kébé est allé à la rencontre des populations, hier, au cours d’une journée de sensibilisation pour faire prendre conscience de la gravité de la situation. Il a notamment insisté sur les conditions d’hygiène, notamment en direction des mères.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de