Lenteurs dans le dossier Fallou Sène: Me Assane Dioma Ndiaye dénonce et menace de saisir la Cour de la Cedeao

Le président de la Ligue sénégalaise des droits de l’homme (Lsdh) Me Assane Dioma dénonce les lenteurs dans la procédure judiciaire sur la mort de l’étudiant Fallou Sène, tué le 15 mai 2018, lors d’affrontements entre étudiants et les gendarmes à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis.

L’avocat constitué par la famille de la victime affirme qu’il n’a aucune nouvelle du dossier depuis qu’il a été transmis au procureur de la République de Dakar. « Depuis l’enquête qui a été diligentée à Saint-Louis et la transmission du dossier près du procureur près le tribunal de Grande instance hors classe de Dakar, nous n’avons aucune information par rapport à cette affaire.

C’est inadmissible au regard de la gravité des faits de troubles à l’ordre, de l’émotion et du psycho-traumatisme qui ont jalonné cette affaire. Aujourd’hui, tout ce qu’on peut dire, c’est que le dossier est au point mort ou rangé dans les tiroirs », dénonce Me Ndiaye, qui menace de saisir la Cour de justice de la Cedeao.

leral

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de