Pakistan: Sharif insulté, la tension monte à plusieurs mois des législatives

Une chaussure a été lancée, dimanche 11 mars, contre Nawaz Sharif, l’ex-Premier ministre pakistanais, alors qu’il visitait une université islamique. L’incident intervient à quelques mois des élections législatives qui devraient avoir lieu en juillet prochain.

Avec notre correspondante à Islamabad,  Solène Fioriti

Nawaz Sharif s’apprêtait à faire un discours quand une chaussure l’a touché en plein torse, insulte majeure au Pakistan. Son agresseur, un homme à la barbe fournie, coiffé d’un calot rouge, a rapidement été maîtrisé.

La veille, un autre cadre de la Ligue musulmane pakistanaise-Nawaz (PLM-N), le parti au pouvoir, avait été visé lors d’une réunion publique. Le visage du ministre des Affaires étrangères avait été aspergé d’encre noire.

La tension monte à quelques mois d’importantes élections législatives qui décideront du jeu politique pour les cinq années à venir. Fragilisé par la destitution de Nawaz Sharif en juillet pour corruption, son parti reste pourtant le grand favori de ce scrutin.

Début mars, la Ligue musulmane pakistanaise-Nawaz a ainsi remporté haut la main les élections sénatoriales. Shahbaz Sharif, frère cadet de Nawaz dont il est très proche, a récemment été élu à la tête du parti pour terminer la campagne.

Cet actuel chef de la province du Pendjab y est très apprécié pour avoir fait décoller ce territoire. Or, qui remporte le Pendjab gagne généralement les législatives pakistanaises.

rfi

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here