Partenariat : Le Canada signe avec le Cnoss et Seed

Le volet sportif ne pouvait ne pas occuper l’agenda du Premier ministre du Canada, en visite à Dakar. Après l’île de Gorée et une conférence de presse au Palais de la République, Justin Trudeau a été l’invité de marque de la famille sportive sénégalaise à travers le Comité national olympique et sportif sénégalais (Cnoss).
Les deux parties ont profité de l’occasion pour signer hier, au terrain de basket de la Corniche Ouest, un protocole d’accord portant sur l’organisation des Jeux Olympiques de la Jeunesse (Joj) 2022 que le Sénégal a l’honneur d’abriter. Et cela, en présence du ministre des Sports, Matar Ba, du président du Cnoss, Mamadou Diagna Ndiaye ou encore du président de la Basketball Africa League et Fondateur de Seed Academy, Amadou Gallo Fall. Mais aussi du président des Toronto Raptors de Canada, champion en titre de la Nba. Un «cachet particulier» comme l’a rappelé l’Ambassadeur du Canada au Sénégal, Sébastien Beaulieu. Rappelant les grandes relations entre les deux pays, le ministre des Sports n’a pas manqué de saluer ce partenariat avec le Canada qui devrait profiter aux athlètes sénégalais. «Des pays comme le Canada vont nous accompagner dans tous les domaines pour une prise en charge correcte de cette compétition, avec une préparation de nos athlètes. Les deux Comités olympiques trouveront ensemble ce qui est important et urgent de régler ensemble», a rappelé le Matar Ba. Avant d’annoncer que «le Sénégal sera prêt 6 mois avant le début des Joj.»
Cette collaboration, selon le Premier ministre canadien, devrait offrir l’opportunité aux jeunes sportifs. Et particulièrement aux jeunes pensionnaires de Seed à qui il a demandé de «nouer l’esprit d’équipe» comme vecteur de leur succès dans le futur.
Prenant exemple sur l’équipe des Raptors de Toronto, Justin Trudeau dira que ce n’est pas seulement le talent qui leur a offert le titre de champion, mais plutôt, leur sens du collectif.

Dakar hôte de la première journée de la Bal
Au-delà de ce partenariat, le Canada, à travers Right To Play, une organisation mondiale canadienne qui utilise le jeu pour révéler le potentiel de chaque enfant, a aussi noué une collaboration avec Seed Academy pour mieux développer le basket au Sénégal. «Nous avons compris depuis bien longtemps que les jeunes restent l’avenir de l’Afri­que. Pour cela, nous devons con­tinuer à les aider à disposer des outils nécessaires pour développer leur leadership sur le continent et à travers le monde. Et le sport reste un des vecteurs de développement du continent», dira Amadou Gallo Fall, par ailleurs, membre du Conseil d’Ad­ministration de Rigth to play.
Ce dernier en a profité pour annoncer le démarrage de la première journée à partir du 13 mars prochain ; indiquant que Dakar aura le privilège de l’abriter. «C’est un plaisir de dire ici que nous allons commencer le premier week-end à Dakar du 13 au 15 mars prochain. Notre ambition de faire de la Basketball Africa League l’une des meilleures League professionnelle au monde dans les années à venir. Une League qui va donner l’opportunité aux talents africains de se produire et de se développer au sien de leur continent», a-t-il confié.

lequotidien.sn

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de