Rambo souffre d’une paralysie…

Né le 6 juillet 1946 à New York, dans le quartier de Hell’s Kitchen, Sylvester Stallone (Rambo )a dû être extirpé du corps de sa mère à l’aide de forceps. Une mésaventure qui lui a « valu une paralysie faciale partielle, et cette gueule reconnaissable entre mille », explique-t-on dans le portrait qui lui est accordé dans Sept à huit, le dimanche 8 septembre 2019 sur TF1.

Le médecin, qui a assisté la naissance, a ainsi abîmé un nerf facial : le héros de la saga Rocky a depuis la bouche tordue, la langue a moitié paralysée et, fatalement, un défaut de prononciation qui va avec. Le 25 septembre 2019, Sylvester Stallone revêtira pour la cinquième fois sa panoplie de vétéran dans Rambo: Last blood. Fait amusant, le comédien de 73 ans a pourtant détesté le tout premier opus, sorti en 1983 et intitulé First blood, comme quoi la boucle est bouclée, renseigne Purepeople.

le pire film
« J’étais comme sonné, raconte-t-il sur TF1. Je me suis dit que c’était le pire film que j’avais fait. C’était tellement mauvais que je suis allé voir mon agent pour lui demander : ‘Est-ce qu’on peut racheter le film pour le brûler ?’. Un personnage qui déclare la guerre dans son propre pays, déjà c’est moyen.

Mentalités pas prêtes Aux Etats-Unis
Aux Etats-Unis, les mentalités n’étaient pas prêtes pour ce type de film. D’ailleurs, j’étais le onzième choix pour jouer le rôle. Les autres acteurs refusaient parce que c’était trop polémique. »

Sept à Huit

@7a8

Rambo est de retour au cinéma à la fin du mois. Interview et confidences de l’homme qui ne ressemble pas forcément aux héros qu’il incarne. Il nous livre par ailleurs ses anecdotes sur les débuts de Rambo.
Dimanche à 19h15 sur @TF1 @TheSlyStallone

Embedded video

61 people are talking about this

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de