Saccage du siège communal de l’APR : Le Maire Abdoulaye Pouye et ses partisans s’en prennent aux symboles du parti à Mbao.

Des nervis, envoyés par le maire de Mbao, Abdoulaye Pouye, ont été les auteurs d’une violente attaque contre la Maison du Parti APR Banlieue, sise effectivement dans cette commune, ce mercredi 18 juillet 2018.
Au fait, ils ont profité de l’absence du maître des lieux, M. Abdou Karim SALL, actuellement en mission à l’étranger, pour commettre cet acte ignoble que rien ne peut justifier.

Ces badauds incontrôlés à la solde du maire de Mbao n’ont rien laissé sur leur passage.

Vitres des bureaux, véhicules particuliers de « paisibles » stationnés devant le siège, chaises, fauteuils, équipements bureautiques et informatiques, etc., ils ont tout saccagé.

Même les posters du Président Macky SALL n’ont pas échappé à la furie de ces visiteurs indésirables.

Armés de gourdins, sabres, coupe-coupes, couteaux, bombes asphyxiantes, et j’en passe, ces bandits de grand chemin qui agissaient sous les ordres du maire Abdoulaye Pouye ont été d’une méchanceté indescriptible et d’une haine viscérale.

Informé de la situation, M. Abdou Karim SALL a demandé à tous ses partisans de rester calme et de ne surtout pas céder à la provocation.

Pour lui, Abdoulaye Pouye se réclame depuis quelques mois du camp présidentiel mais, en réalité, il travaille toujours pour l’opposition.

Le Maire de la ville, M. Abdoulaye THIMBO, a également fait le déplacement sur place, en compagnie d’une forte délégation, pour exprimer toute sa solidarité à l’endroit de son frère et camarade de parti, M. Abdou Karim SALL.

Par ailleurs, un huissier a été commis pour évaluer les dégâts matériels mais aussi déterminer l’ampleur des dégâts humains, parce qu’il y’a eu plusieurs blessés, du côté des partisans du DG de l’ARTP.
Heureusement, il n’y a pas eu mort d’homme.

Le seul tort de M. Abdou Karim SALL a été d’initier une visite de chantier à Mbao, le week-end dernier, pour rendre visible certaines actions du Président Macky SALL dans la commune.

Cela n’a pas été du goût du maire Abdoulaye Pouye qui soupçonne derrière ce coup médiatique une récupération politique de la part du Coordonnateur de l’APR Mbao qui se bat, nuit et jour, pour la réélection du Président Macky SALL dès le 1er tour de l’élection présidentielle en 2019.

L’un dans l’autre, une plainte a été déposée contre les agresseurs dont certains ont été bien identifiés.

La gendarmerie de Mbao a aussitôt ouvert une enquête pour situer toutes les responsabilités dans cette affaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here