Sécurité des communications de l’Etat : la France se méfie de l’Américain WhatsApp

« Pour échapper aux yeux indiscrets des services secrets étrangers ou des hackers… d’ici à l’été 2018, les services de l’État (administrations et cabinets) disposeront donc de leur propre messagerie sécurisée. L’application est actuellement en développement par la direction interministérielle du numérique et du système d’information et de communication de l’État (DINSIC). Le projet reçoit aussi les contributions de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI), des DSI du ministère des Armées et du ministère de l’Europe et des affaires étrangères », informe La Tribune.

« Il s’agissait du seul moyen pour s’assurer de la confidentialité des échanges, les communications des deux services étant chiffrées de bout en bout », précise notre source.
Le site d’information rappelle que WhatsApp (une application très utilisée dans l’administration sénégalaise) a été récemment critiquée abondamment pour des « failles de sécurité ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here