Affaire Neymar/Alvaro – Le gouvernement brésilien réagit : “Le racisme est un crime”

« Mon seul regret, c’est de ne pas avoir frappé ce connard au visage. C’est facile pour le VAR (assistance vidéo à l’arbitrage) de montrer mon ‘agression’. Maintenant j’aimerais qu’on montre l’image du raciste qui m’a traité de « MONO HIJO DE P*TA » (singe fils de p*te, en espagnol). Ça, j’aimerais bien le voir ! Si je fais une CARRETILHA (un type de dribble jugé humiliant par ses détracteurs), vous me punissez. Pour une tape, je suis expulsé. Et eux ? Et alors ? », a tweeté l’attaquant brésilien du PSG une heure après la rencontre entre le PSG et l’OM.

Des propos qui ont provoqué une vive polémique, puisque Alvaro Gonzalez a réfuté ces propos de Neymar. Ainsi, le PSG et d’autres joueurs ont apporté leur soutien à Neymar, tandis que l’OM et plusieurs proches du défenseur espagnol ont contredit ces propos du Brésilien. D’heure en heure, cette affaire semble prendre une autre tournure.
Cette fois-ci, c’est le gouvernement brésilien qui se mêle de l’affaire. En effet, le ministère brésilien de la Femme, de la Famille et des Droits de l’homme a publié un communiqué pour se solidariser avec la star du PSG. «Face à un énième cas de racisme dans le sport, le ministère de la Femme, de la famille et des droits de l’homme est solidaire avec le joueur Neymar Jr. Le racisme est un crime», a ainsi ajouté le ministère.

Ce ministère n’a pas été le seul soutien de Neymar dans le gouvernement de Bolsonaro puisque, mardi, la secrétaire nationale à la promotion de l’égalité des races au Brésil a « condamné de façon véhémente tout type de violence » et a dénoncé « les cas de discrimination basée sur la couleur de peau ».

sports

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici