Contribution: Mes perspectives post-législatives (par Mamadou Lamine BA)

Contribution: Mes perspectives post-législatives (par Mamadou Lamine BA)

A tous les nouveaux députés, j’adresse mes vives félicitations. Nous sommes tous déçus de la dernière Législature, la pire de l’histoire de notre Assemblée nationale. Nous voulons donc une assemblée de rupture, une assemblée de débats civilisés.

Macky Sall est à présent contraint à modifier son attitude, de s’occuper du pays et non de s’acharner sur l’opposition. Ce qui est attendu du Président, c’est d’écouter le peuple, de réduire les difficultés des citoyens et de créer des conditions de vie et de travail décentes.
Ce qu’il faut, c’est d’écouter le peuple et entendre ses doléances et les critiques constructives. Ce qu’il faut tout de suite, c’est de se débarrasser de tous ces collaborateurs voraces et inefficaces. Il faut créer l’espoir chez les populations à travers une justice débridée.

« Je vais réduire l’opposition à sa plus simple expression ». C’est le jour où Macky Sall a prononcé cette fameuse phrase qu’il a commencé à inquiéter ses concitoyens, qu’il a entamé sa cote de popularité. Ce jour, l’opposition a développé un instinct de survie.

Un pays, c’est un corps. La démocratie est essentielle pour notre pays comme l’air est nécessaire aux poumons. Notre démocratie doit respirer pour sa vitalité et l’épanouissement de ses citoyens. C’est indispensable à l’équilibre et à la paix sociale.

Sur le plan politique, il faut immédiatement arrêter ces démarchages et débauchages d’élus opposants ou indépendants. Il doit y avoir une lisibilité dans notre système démocratique. Il faut respecter les militants de la première heure.

Enfin, il faut clarifier définitivement cette histoire de troisième candidature supposée. Le « ni oui, ni non », n’est pas une réponse. C’est une provocation si ce n’est pas un manque notoire de respect adressé au grand peuple sénégalais.

Les sénégalais ne demandent pas l’impossible. Ils réclament respect, considération et dignité. Ces arrestations tous azimuts, cette justice à deux vitesses, cette nonchalance face à l’arrogance et le manque d’humilité; ils n’en veulent plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici