La presse mondiale sous le choc après les incidents d’OL-OM

 Les incidents OL-OM font le tour du monde et choquent la presse mondiale, l’Angleterre déjà sous le charme du Tottenham version Antonio Conte.

Une image déplorable pour la Ligue 1

Une soirée dramatique pour le football français. Alors que la 14ème journée de Ligue 1 proposait un Olympico alléchant en prime time, la soirée a tourné au ridicule. Trois mois après l’interruption du match à Nice pour jet de projectiles sur Dimitri Payet et envahissement de terrain, le pire s’est reproduit. À croire qu’en France, on ne retient pas la leçon. Deux minutes seulement après le coup d’envoi de la partie, le choc entre l’OL et l’OM a été interrompu suite à un jet de bouteille sur Dimitri Payet. S’en sont suivies de longues minutes de chaos et d’incompréhension. Le camp lyonnais voulait reprendre la partie alors qu’à l’OM, on était sous le choc. Et après 2 heures d’atermoiements, la rencontre a finalement été définitivement arrêtée.

Des images qui ont fait le tour du monde

Des images qui ont bien évidemment fait le tour du monde et qui donnent une image affligeante à notre chère Ligue 1. En France, c’est un sentiment de honte qui règne en ce lundi matin. «Minable», titre le quotidien régional lyonnais Le Progrès. À Marseille, c’est la fois de trop tout simplement. «Assez», lance «La Provence». Le quotidien La Marseillaise emboîte le pas, «maintenant ça suffit» ! En Espagne, cet incident fait également la Une du journal AS : bouteille et suspension, peut-on lire. En Angleterre, The Times relaye également cet événement dramatique. Une réunion en urgence de la LFP est prévue ce lundi. Et pas la peine de vous dire que les décisions des autorités du football français seront très attendues.

La passion d’Antonio Conte transcende Tottenham

Hier après-midi, Tottenham a remporté sa première victoire sous l’ère Conte. Un succès 2-1 face à Leeds, acquise au forceps, ce qui résume à priori plutôt bien le caractère du coach italien. Menés à la pause, les Spurs ont su renverser la partie en seconde période. Pour le Daily Mirror, «Conte transforme les railleries en acclamations». Les médias anglais ont été ravis de retrouver toute la fougue et la passion de l’entraîneur italien au bord de la pelouse. Une énergie folle transmise aux joueurs qui lui a permis de décrocher son premier succès. Pour le Daily Star, Conte leur a donné un coup de fouet. Même son de cloche pour le Daily Express, «Conte stimule ses hommes vers la victoire», peut-on lire. L’effet Antonio Conte commence déjà à se faire ressentir donc.
Footmercato

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici