PSG : la réponse de Mauricio Pochettino à Arsène Wenger

Présent en conférence de presse avant la réception de Lens samedi, l’entraîneur parisien est revenu sur les propos tenus par Arsène Wenger après la défaite face à Manchester City (1-2). L’intéressé ne voit aucun problème mental au sein de son groupe, et préfère se focaliser sur les différents aspects du jeu.

« Ce qui était intéressant ce soir, c’est de voir qu’à 1-1, le PSG s’est effondré sur un plan mental. C’est lié au fait que cette équipe a perdu cette saison huit matchs en Ligue 1. Cela a des conséquences dans ce genre de situations. » Mercredi soir, Arsène Wenger mettait en exergue les défaillances mentales du PSG lors de la défaite en demi-finale de Ligue des champions face à Manchester City (1-2).

Il faut dire que le Paris Saint-Germain a montré deux visages au Parc des Princes face aux Citizens. Si en première mi-temps, les hommes de Mauricio Pochettino ont séduit les observateurs, leur second acte fut plus préoccupant. Présent en conférence de presse avant la réception du Racing Club de Lens samedi (17 heures, match à suivre en live commenté sur notre site), l’entraîneur argentin a tenté de décrypter l’apathie de ses joueurs au retour des vestiaires. Tout en réfutant l’idée d’un souci d’ordre mental.

Mauricio Pochettino rejette l’idée d’une défaillance mentale

« Je n’ai pas écouté les déclarations de Wenger. J’ai beaucoup de respect pour lui et sa carrière à Arsenal, Monaco ou au Japon. Je ne vais pas commenter car je ne sais pas de quoi il en retourne. Ce que je peux dire c’est que de mon point de vue, l’équipe a été forte physiquement et mentalement malgré les trois coups reçus, les deux buts et l’expulsion. On a tenu à 10 pendant 15 minutes contre une équipe comme City, qui va gagner la Premier League et qui est une équipe qui se construit depuis six ans. Le PSG a mieux commencé le match. J’ai beaucoup de respect pour Arsène Wenger et je ne vais pas réagir à ce qu’il a dit. Il fait beaucoup pour le football et a laissé un grand héritage, » lâche dans un premier temps le coach parisien.

Le principal protagoniste préfère plutôt se focaliser sur les manques de son équipe au niveau du jeu et sur le plan physique. Pour Mauricio Pochettino, la problématique pour le PSG demeure limpide : maintenir l’exigence physique pendant quatre-vingt-dix minutes. « Je ne crois pas qu’une équipe qui n’aurait pas de qualité mentale pourrait éliminer Barcelone ou le Bayern Munich et ne pourrait pas jouer à ce niveau. Soit on a le mental, soit on ne l’a pas. On ne peut pas l’avoir un match et le perdre le suivant. En seconde période contre City, ce sont surtout des questions footballistiques et nous n’avons peut-être pas su maintenir le volume de jeu nécessaire. On doit être concentré sur le fait d’améliorer l’équipe comme nous le faisons depuis quelques mois, » a ainsi décrypté le technicien argentin. Désormais, le champion de France sait quels leviers activer pour renverser Manchester City à l’Etihad Stadium mardi prochain…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici