Restitution du Sabre d’El Hadj Omar: la Sénégalaise Fatoumata Sissi Ngom auditionnée par le Sénat français

Restitution du Sabre d’El Hadj Omar: la Sénégalaise Fatoumata Sissi Ngom auditionnée par le Sénat français
Restitution du Sabre d’El Hadj Omar: la Sénégalaise Fatoumata Sissi Ngom auditionnée par le Sénat français

L’écrivaine sénégalaise Fatoumata Sissi Ngom a été auditionnée ce vendredi 16 octobre par le Sénat français dans le cadre du projet de loi portant sur la restitution du Sabre d’El Hadj Omar Tall à la République du Sénégal et des 26 œuvres d’art à la République du Bénin.

Selon un document reçu par Seneweb, elle a été auditionnée avec le Professeur Amzat Boukari-Yabara, auteur de l’essai panafricain “Africa Unite, une histoire du panafricanisme”, et Ghyslain Vedeux, Président du Conseil Représentatif des Associations Noires de France, après une première audition à l’Assemblée Nationale française au mois de septembre.

Fatoumata Sissi Ngom, 34 ans, par ailleurs analyste de politiques climatiques et économiques, ingénieur en mathématiques financières et en informatique, et artiste, est l’auteure du roman Le silence du totem, paru en avril 2018 aux éditions L’Harmattan et dont l’intrigue se déroule au Musée du Quai Branly à Paris, à l’Unesco et à Khalambasse, un village sérère de la région de Kaolack. En plus d’enrichir le débat d’un point de vue romanesque, son livre se place sous un angle nuancé qui met les totems et autres objets de culte spoliés au centre de la réflexion politique, de l’attente des populations locales et de la scénographie artistique.

En séance d’examen du projet de loi le 30 septembre dernier, la ministre française de la Culture Roselyne Bachelot a annoncé l’existence d’autres demandes de restitutions “réceptionnées par la France” émanant de pays comme la Cote d’Ivoire, l’Ethiopie, le Tchad, et le Mali, et qui seront examinées au cas par cas, ajoute la même source.

Le sabre d’El Hadj Omar Tall est déjà exposé au Musée des Civilisations Noires de Dakar en attendant le transfert de propriété après la promulgation de la loi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici