Retrouvée par la police un mois après sa disparition : Boly Kane, ce qu’elle a dit aux enquêteurs

Retrouvée par la police un mois après sa disparition : Boly Kane, ce qu’elle a dit aux enquêteurs
Retrouvée par la police un mois après sa disparition : Boly Kane, ce qu’elle a dit aux enquêteurs

Largement relayée par les réseaux sociaux, la rocambolesque histoire d’enlèvement de Boly K, une fille habitant à Guinaw Rails, a enfin connu un dénouement. En effet, la fille a été retrouvée par les policiers du Commissariat de Guinaw rails au cours d’une opération de sécurisation.

L’affaire était devenue virale sur les réseaux sociaux, ces derniers temps, rappelle le quotidien « L’As ». Agée de 18 ans et habitant à Guinaw Rails Sud, l’élève couturière Boly K a été portée disparue depuis le 16 septembre dernier. Illustrés de ses photos, des avis de recherche avaient été lancés à travers les réseaux sociaux, sur les places publiques.

Les multiples recherches effectuées par ses parents et autres proches se sont révélées jusque-là vaines. Mais l’affaire a connu un dénouement heureux puisque des sources renseignent que Boly K a été retrouvée finalement vivante dans la nuit du 14 au 15 octobre dernier vers une heure du matin par des éléments de la Brigade de recherches du Commissariat d’arrondissement de Guinaw rails, au cours de leurs traditionnelles patrouilles.

C’est ainsi qu’elle a été conduite au poste pour être entendue sur les circonstances de sa disparition et le lieu où elle se trouvait.
La jeune fille a expliqué qu’elle a été enlevée sur le chemin de l’école «Apix» où elle se rendait pour étudier, dans le cadre de sa formation. Elle a été interpellée par un individu qui est descendu d’un véhicule pour lui demander le chemin menant au Pont Apix.

Elle ajoute que c’est dans ces circonstances qu’un autre individu l’a surprise par derrière pour l’asperger d’un produit au visage. Elle a perdu connaissance avant de se réveiller dans une chambre où elle a été isolée.

A propos de la maison où elle avait été retenue en «otage» et de l’identité de ses ravisseurs, Boly K n’a pas été capable d’en dire grand chose. Elle soutient qu’elle a profité de l’absence de ses ravisseurs le 14 octobre pour s’échapper. C’est dans la rue qu’on lui a signifié qu’elle se trouvait dans le secteur de Malika.

Alors qu’elle rentrait à Guinaw Rails, elle a interpellée par des éléments de la Brigade de recherches de la Police de Guinaw rails. La Police a ouvert une enquête.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici