interview de Brontis Jodorowsky

Brontis Jodorowsky a 59 ans et vit dans le 20ème arrondissement de Paris. Il est acteur et comédien.

Brontis Jodorowsky est né  l27 octobre 1962 à Mexico, il est  comédien, metteur en scène de théâtre et acteur  d’origine francochilienne. Il est le fils du célèbre Alejandro Jodorowsky. Il a une fille, Alma , qui est comédienne également. « Mes amis suivaient des cours de théâtre ; un après midi, je les ai accompagnés. » Pour Brontis être sur scène est devenue naturelle dès la première fois. «  Ce jour-là, il manquait un élève et Jean Michel Laval, qui donnait les cours, m’a demandé si je pouvais donner la réplique afin de pouvoir travailler la scène. Je donne les deux répliques, je pique un fard, on fait le cours et je me rassois. Et en sortant, j’ai eu comme une illumination ; c’est sur scène que je voulais être. »

Acteur et comédien, deux métiers différents

Depuis son adolescence Brontis savait ce qu’il voulait faire ; Ce n’était pas un projet fou, il était même plutôt réaliste et prudent.  « Je me suis donné trois ans pour réussir à vivre du Théâtre, j’ai donc arrêté la fac mais si cela ne fonctionnait pas, je reprendrais mes cours. Et à 23 ans, quelqu’un m’a offert un travail avec lequel j’ai gagné de l’argent ; Faire du Théâtre fut pour moi une confirmation. » Le cinéma était également inné chez lui car non seulement il a commencé tôt mais il était évident que cela coulait dans ses veines.  « J’ai commencé le métier d’acteur à l’âge de 6 ans et demi dans le film « el topo », un film réalisé par mon père Alejandro Jodorowsky. »

Une vie bien remplie

Brontis a joué dans de nombreux films jusqu’au jour où sa notoriété en France a explosé. «La vie  m’a conduit à, un jour, travailler avec David Yates et JK Rowling pour jouer  Nicolas Flamel dans « Les animaux fantastiques”.  Une « casteuse », Elodie Demey  est venue me voir au Théâtre et m’a dit : “j’aimerais que tu passes un casting”. J’avais les répliques mais cela ne correspondait pas du tout…Je n’avais aucune information et elle ne pouvait pas me dire de quoi il s’agissait. C’est une scène qui ressemblait à la première scène du film mais d’un autre côté cela n’avait rien à voir. » Un processus inédit pour lui, il n’avait jamais été sur une aussi grosse production. « Elodie m’appelle et me dit qu’ils ont adoré ma prestation et qu’ils veulent me revoir.je demande de quel film il s’agit : “Mais tu n’as pas deviné ? Eh bien c’est Nicolas Flamel” mais je ne réalisais pas !  Je me rends à Londres ;  j’arrive au bureau de la directrice de casting du film, j’attends et on me dit : “David Yates t’attend”. Ce dernier me dit : “voilà j’ai adoré vos essais. Je serais vraiment heureux que vous acceptiez de faire le film. » c’était pour lui irréaliste d’avoir été pris pour la suite de la saga Harry Potter.

 

Aujourd’hui, Brontis vit de sa passion et navigue entre théâtre et cinéma. Mais jamais dans la même langue, français, anglais et espagnol, il est trilingue, et il continue d’apprendre d’autres langues pour le plaisir. Il sera bientôt de retour sur les planches bordelaises afin de jouer sa célèbre pièce « Le Gorille ».

Jade Cointe Lenormand

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici