Violences entre jeunes de Pastef et militants de Doudou Kâ : Sonko invité à plus de courtoisie

près les incidents qui ont émaillé le déplacement de Sonko à Ziguinchor entre ses partisans et ceux de Doudou Kâ, les voix s’élèvent pour condamner les violences de part et d’autre. Awa Thiam, président du mouvement “Maa beug sama Réw” dit être déçue de l’attitude du leader de Pastef suite à ces évènements malheureux. Pour elle, Ousmane

Sonko devrait montre de la courtoisie vis-à-vis de l’autre camp.

“Nous, mères de famille, n’avons pas encore fini de pleurer nos enfants sacrifiés lors des évènements du mois de mars. Des jeunes arrachés à leurs mère à la fleur de l’âge et voilà qu’on nous sert une autre scène de violence à Ziguinchor où le sang a encore coulé pour des futilités qu’on aurait pu éviter”, a laissé entendre Awa Thiam. Elle souligne que le leader de Pastef ne rate aucune occasion pour montrer son “manque de maturité. “Le Pastef pouvait choisir un autre endroit pour faire ta rencontre politique. Mais pas devant la maison de Mr Doudou Kâ”, se demande-t-elle..

La leader de “Maa beug sama Réw” dénonce par ailleurs le discours de Sonko lors de sa rencontre avec la presse au lendemain de ces évènements. “A l’annonce de rencontre avec la presse, l’opinion nationale aurait eu droit à un discours d’apaisement, mais non, il a préféré menacer des jeunes qui étaient venus soutenir  leur leader”, regrette-t-elle.

Pour elle, “cette région a besoin de stabilité, les enfants du sud ont besoin de paix. Ils ne veulent plus que le sang de leurs frères soit versé à cause des politiciens. Alors pourquoi tant de haine et pourquoi tant de violences ?”

senego

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici